Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Monde de Djayesse

Le Monde de Djayesse

Un peu de tout : du cinéma (beaucoup), de l'actu (un peu) et toute cette sorte de choses [A bit of everythying: cinema (a lot), news (a little) and all this kind of things]

Publié le par Djayesse
Publié dans : #Cinéma, #Irvin Kershner, #George Lucas, #Starwars
L'Empire contre-attaque (The Empire strikes back - Irvin Kershner, 1980)

Le temps a passé depuis la destruction de l’Etoile Noire.

Mais le danger est toujours là de voir l’Empire apparaître et éliminer les Rebelles.
Et parmi eux Luke (Mark Hamill), Han (Harrison Ford), Leia (Carrie Fisher) & Chewbacca (Peter Mayhew). Sans oublier les deux droïdes.

 

Trois ans après le succès planétaire de La Guerre des étoiles, qui n’était pas encore prévu pour devenir une saga impressionnante, Lucas a eu tout de même envie de reprendre cette histoire prometteuse. Mais comme il n’est pas toujours très à l’aise derrière une caméra (1), c’est Irvin Kershner qui va mettre en scène l’intrigue imaginée par Lucas. Kershner n’est pas un débutant, voilà plus de 20 ans qu’il tourne. Mais si ses précédents films n’ont pas tous connu un grand succès (2), il semble que cet épisode l’a beaucoup inspiré : il s’agit sans conteste de son meilleur film, et sans doute aussi le meilleur des 6 premiers opus de Starwars.

Et surtout, on a enfin la confrontation entre Vader (David Prowse & James Earl Jones) et Luke. C’est un duel au sommet où les sabres laser donnent une dimension épique à la rencontre, le bleu de Luke contre le rouge de Vader. Impressionnant.

 

On y retrouve le manichéisme qui du premier film avec en plus un nouvel aspect : l’entraînement pour devenir Jedi. Luke est enfin confronté à la Force, et par la même occasion à sa peur.

Il découvre avec les spectateurs un personnage étrange, haut comme trois pommes (des goldens ?) mais maîtrisant cette Force comme pas deux : Maître Yoda (Frank Oz). Yoda est certainement l’une des meilleures trouvailles de Lucas : derrière un petit vieillard aux grandes oreilles et un tantinet espiègle, se cache le plus grand Jedi qui ait jamais existé. Outre son aspect, son élocution est des plus savoureuses puisque nombres de personnes, à la suite du film l’ont imitée.

 

Mais au-delà de la présence de Yoda, c’est avant tout de Vader qu’il est question. Il faut que le titre soit justifié. Vader est le personnage central, un méchant magnifique, véritable atout pour la grandeur d’un film. De plus, nous apprenons un secret qui fut longtemps gardé et qui remet complètement en cause tout ce qu’on a appris jusque là.

Nous arrivons, avec cet épisode à un point culminant, résultat de la contre-attaque annoncée : les Rebelles sont éparpillés (3) aux quatre coins de la galaxie ; Han est en route pour rencontrer Jabba ; Luke est diminué après la rencontre avec Vader ; et les autres se sentent bien seuls tout d’un coup. Mais cet état de fait dans l’intrigue est indispensable pour amener une résolution heureuse à venir.

 

Et puis il y a les autres : ceux qui n’ont pas recours à la Force : Leia, Han, Chewie et Lando Calrissian (Billy Dee Williams). Ce dernier est très semblable à Han, avec une grande différence : les affaires qu’il traite sont un tantinet plus légales que celle de Han & Chewie. Pour le reste, c’est un allié indispensable dans cet univers dominé par l’Empire.

Pour le reste, si Han et Leia ne sont pas vraiment concernés par l’intrigue principale autour des Jedis, ils n’en demeurent pas moins essentielles à l’action, avec en prime l’histoire d’amour latente du premier épisode qui prend forme : ils assument leurs penchants, pour la plus grande joie des spectateurs.

 

Pour un spectateur averti, tous les éléments du troisième épisode sont en place : on sait ce qu’il leur reste à faire pour terminer l’hégémonie impériale ainsi que la trilogie.

Pourtant un élément du dernier volet de la trilogie nous manque : les Ewoks. Mais étaient-ils vraiment indispensables ?

 

  1. Il confirmera l’année suivante en laissant Spielberg réaliser Les Aventuriers de l’Arche perdue.
  2. A part Les Yeux de Laura Mars deux ans plus tôt.
  3. Certainement pas « par petits bouts » !
Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog