Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Monde de Djayesse

Le Monde de Djayesse

Un peu de tout : du cinéma (beaucoup), de l'actu (un peu) et toute cette sorte de choses [A bit of everythying: cinema (a lot), news (a little) and all this kind of things]

Publié le par Djayesse
Publié dans : #Cinéma, #Christopher McQuarrie, #Espionnage, #Mission Impossible
Mission Impossible: Fallout (Christopher McQuarrie, 2018)

Et de 6 !

C’est à nouveau Christopher McQuarrie qui dirige les nouvelles aventures d’Ethan Hunt (Tom Cruise) et ses joyeux compagnons : Benji (Simon Pegg) et Luther (Ving Rhames).

Et comme dans l’épisode 3, on retrouve la belle Julia Mead (Michelle Monaghan), qui fut un temps la femme d’Ethan.

Et encore une fois, les agents de IMF (Impossible Missions Force)  vont sauver le monde qui continue de vivre, inconscient des prouesses époustouflantes de ces personnages très spéciaux. A propos d’agents très spéciaux, pour donner la réplique à Tom Cruise, on retrouve le grand, beau et fort Henry « Superman » Cavill dans le rôle d’August Walker, un nettoyeur de la CIA.

Bref, nous sommes en très bonne compagnie, puisque le vrai méchant du film n’est autre que Sean Harris qu’on avait rencontré à l’épisode précédent, tout comma l’autre femme de l’histoire, Ilsa (Rebecca Ferguson), elle aussi très belle.

 

Nous sommes en terrain connu : poursuite et fusillades, plans à couper le souffle et Tom Cruise qui s’accroche encore à un rôle de jeune premier mais qui commence à trahir son âge (1).

On est à Paris, à Londres et finalement on arrive dans la région du Cachemire, où doit avoir lieu une explosion nucléaire qui devrait répandre par les réseaux liquides (ruisseaux, rivières, fleuves et océans) le virus de la variole, maladie éradiquée voilà quelques décennies (2).

A ce propos, ce nouveau genre de terrorisme bactériologique n’est pas à prendre à la légère : depuis son éradication, on ne vaccine plus, et donc les victimes seraient innombrables.

Mais nous pouvons souffler, ce n’est pas près d’arriver : Ethan Hunt veille…

 

PS : j’oubliais, la musique de Lalo Schiffrin est toujours présente, déclinée sous plusieurs formes pendant le film, mais fidèle au poste pendant le générique. D’ailleurs, le format qui rappelle les épisodes de la série oblige à dérouler une première bande de générique au tout début : une habitude qui s’est perdue depuis quelques années, amenant le spectateur de suite dans l’action, et reléguant la liste des participants à la fin, quand les spectateurs s’en vont, gênant les enragés dont je fais partie qui veulent tout savoir du film et plus spécialement la key grip et le best boy, pour ne citer qu’eux.

 

Alors oui, on en a pour son argent, mais on peut tout de même regretter le manque d’humour qui se fait de plus en plus rare à mesure que les épisodes se multiplient. Je citais Agents très spéciaux dont fait partie Cavill, mais je me suis plus amusé avec Solo et Kuryakin qu’avec Hunt et Compagnie.

Les séquences époustouflantes ne suffisent pas, surtout dans une franchise rompue.

Alors quand je lis qu’il y a au moins deux épisodes supplémentaires en projet, je reste dubitatif…

 

A suivre donc… (3)

 

  1. Né en 1962, ce (plus tout) jeune homme va donc fêter ses 57 ans…
  2. 1977
  3. Ou pas : ne vous sentez pas obligés…
Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog