Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Monde de Djayesse

Le Monde de Djayesse

Un peu de tout : du cinéma (beaucoup), de l'actu (un peu) et toute cette sorte de choses [A bit of everythying: cinema (a lot), news (a little) and all this kind of things]

lillian gish

Publié le par Djayesse
Publié dans : #Cinéma, #Muet, #Comédie dramatique, #D.W. Griffith, #Lillian Gish

Dans cette vallée heureuse (1), on trouve un jeune homme – John L. Logan Jr. (Robert « Bobby » Harron) –, une jeune femme – Jennie Timberlake (Lillian Gish) –, leurs familles et tout ce qui compose les petites villes rurales américaines du début du XXème...

Lire la suite

Publié le par Djayesse
Publié dans : #Cinéma, #Muet, #Drame, #D.W. Griffith, #Lillian Gish

Dernière marche avant de passer au très long métrage, voici Judith de Béthulie, drame biblique de David Wark Griffith, racontant les relations entre Judith (Blanche Sweet) et Holopherne (Henry B. Walthall) jusqu’au meurtre du deuxième par la première....

Lire la suite

Publié le par Djayesse
Publié dans : #Cinéma, #William Dieterle, #Drame, #Lillian Gish

Superbe. Il y a dans ce film de Dieterle une volonté esthétique magnifique qui réussit à joindre deux univers opposés sur bien des points : la peinture et le cinéma. La peinture, c’est un moment figé, une pause dans la vie, qu’elle soit celle de l’artiste...

Lire la suite

Publié le par Djayesse
Publié dans : #Cinéma, #Western, #King Vidor, #Lillian Gish

Crépusculaire. C’est le mot qui vient tout de suite en tête quand on évoque ce film. Non pas qu’il soit un ascendant des westerns des années 1960s, mais parce que le Technicolor utilisé nous inonde de rouge enflammés, rappelant sans équivoque Autant en...

Lire la suite

Publié le par Djayesse
Publié dans : #Cinéma, #Muet, #D.W. Griffith, #Lillian Gish, #Erich von Stroheim, #Tod Browning

Après Naissance d’une Nation , Griffith, blessé par les attaques de ceux qui avaient considéré son film raciste (à juste titre, tout de même), décide de montrer à l’Amérique (et donc au monde entier) qu’il est un humaniste, un chantre de la tolérance....

Lire la suite

Publié le par Djayesse
Publié dans : #Cinéma, #Muet, #D.W. Griffith, #Lillian Gish

D’un côté le Nord, abolitionniste.De l’autre, le Sud esclavagiste. Pourtant, c’est une seule et même nation. Les Stoneman et les Cameron en sont un bon exemple : les enfants de ces deux familles sont amis de longue date, malgré leur différence géographique....

Lire la suite

Publié le par Djayesse
Publié dans : #Cinéma, #Charles Laughton, #Lillian Gish

Le Bien contre le Mal, l’amour contre la haine, l’ombre contre la lumière, Harry Powell (Robert Mitchum) contre Rachel Cooper (Lillian Gish). Tel est en fin de compte l’histoire de ce film – le seul de Charles Laughton, quel dommage ! – où deux orphelins...

Lire la suite

Publié le par Djayesse
Publié dans : #Cinéma, #Muet, #King Vidor, #Lillian Gish

Paris, Quartier Latin, hiver 1830. Les jeunes artistes, en attendant la gloire, crèvent de faim. Mais qu’importe, ils continuent à vivre leur rêve, même si les débuts de mois (loyer à payer) sont difficiles.C’est le cas de Rodolphe (John Gilbert), jeune...

Lire la suite

Publié le par Djayesse
Publié dans : #Cinéma, #Muet, #Lillian Gish, #D.W. Griffith

Hollywood et la Révolution française, épisode 1. C’est Griffith qui a commis la première adaptation de notre révolution. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas dû beaucoup se renseigner… Ce ne sont que raccourcis et idées fausses, à des années-lumière...

Lire la suite

Publié le par Djayesse
Publié dans : #Cinéma, #Muet, #Henry King, #Lillian Gish

Le Vésuve gronde. Deux sœurs, issues de deux mariages. L’une est mauvaise et méchante : la Marquise de Mola (Gail Kane). La sœur noire. L’autre est bonne et gentille : Angela (Lillian Gish). La sœur blanche. Premier coup dur : le père (Charles Lane) meurt....

Lire la suite

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog