Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Monde de Djayesse

Le Monde de Djayesse

Un peu de tout : du cinéma (beaucoup), de l'actu (un peu) et toute cette sorte de choses [A bit of everythying: cinema (a lot), news (a little) and all this kind of things]

Publié le par Djayesse
Publié dans : #Cinéma, #Rob Reiner, #Comédie dramatique
Sans plus attendre (The bucket List - Rob Reiner, 2007)

Il y a toujours, chez Rob Reiner, des alliances improbables : une princesse et un valet de ferme, un homme brun et une femme blonde... Ici, ça ne rate pas : un riche directeur d'hôpitaux et un mécano.

Bref deux personnes que rien ne devait relier. Et pourtant.

Pourtant, il suffit d'un crabe opiniâtre pour que ces deux extrêmes se rencontrent et se trouvent. Parce qu'en plus - et c'est toujours le cas avec Reiner - c'est une histoire d'amour.

Ces deux hommes que tout sépare se retrouvent dans la même chambre d'hôpital, avec les mêmes symptômes et une espérance de vie se réduisant comme peau de chagrin.

Rapidement, nous passons d'un rapport riche-pauvre où le riche est arrogant voire désagréable à une coexistence qui se mue doucement en complicité.

Jusqu'au grand saut.

Non. Pas la mort. Justement. C'est parce qu'ils se savent condamnés qu'ils décident de réaliser leur plus grands rêves avant de partir définitivement. Et cette quête de sensations se mue tranquillement en quête spirituelle, malgré eux, pour atteindre des sommets qui sont aussi physiques.

Le tandem Jack Nicholson - Morgan Freeman ajoute à la dissemblance des personnages. D'un côté, Nicholson et son visage de fou, et de l'autre Freeman toujours impeccable, toujours dans la retenue.

Mais...

Ca marche. On rit de ces deux morts en sursis, et on se prend à espérer une quelconque rémission. Mais la mort frappe sans distinction et l'issue fatale est inévitable.

Quoi qu'il en soit, les pérégrinations de ces deux jeunes vieux ne nous laissent pas indifférents. L'alchimie fonctionne et tout le monde prend du bon temps : le spectateur, les acteurs et le metteur en scène.

Mais au bout du compte, s'ils parcourent le monde à la recherche de sensations fortes ou de choses sublimes, c'est pour mieux revenir chez eux et vers les leurs, la base de leur vie. Et si c'est plus simple pour l'un que pour l'autre, au final, ils y arriveront. Et cette liste de choses à faire avant de mourir s'accomplira. Cette liste à l'origine personnelle devenant au passage collective, ces deux complices ne pouvant l'accomplir l'un sans l'autre.

 

Une très belle réflexion de vie. Avec, comme toujours chez Reiner, un certain sentiment de bien-être à la fin, un peu comme chez Capra...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog